Historique

Céüze à sa création, téléski du Miane
Céüze, couché de soleil
Eric, Dameur
PGHM, secours sur Céüze
Carnaval et boissons chaudes par Céüze Passion
Deblayage piste de montée d'Aiguebelle
Riton, Perchman du Torrent
Calibrage du "Mur" du Marseillais I
Réfection de la terrasse des Caisses
Réfection du poste de secours
Ancien logo de la station (jusqu'en 2015)
Nouveau logo depuis 2015
  • Dès 1920, on a skié à Céüze, avec le « Ski Club Gapençais » entraîné par son Président Mr Gigay.
  • En 1932, le 19 juin, une demande émanant de la « Fédération Provençale de Ski » était examinée favorablement par le Conseil Municipal de Manteyer. Cette société, agréée par le ministère de la guerre pour la préparation militaire, désirait un morceau de terrain pour y construire un refuge destiné à servir d'abri aux skieurs.
  • Un petit chalet fut construit qui devint le refuge « Miane » puis plus tard fut agrandi par les PTT pour devenir le « Chalet Neige et Soleil ».
  • En 1935, un petit remonte pente de 185 mètres de longueur, monté par un particulier, avec des pylônes bois, et de grands enrouleurs, mu par un moteur « Bernard » facilite l'accès à une piste.
  • Juste avant la guerre, un projet, le « téléautoski Perrot » voit le jour pour emmener les skieurs grâce à une grande luge tirée par câble, sur la piste du Marseillais. Le terrassement est effectué, mais le guerre a mis un point final à ce programme.
  • Après guerre, le vieux remonte pente est remplacé par un téléski moderne, baptisé « Miane » installé par Monsieur Pomagalski lui même.
  • En 1951, le Maire de Manteyer, Monsieur Cyprien Chevalier et Monsieur Emile Didier, père de Roger actuel Maire de Gap se concertent pour former un syndicat intercommunal Gap Céüze.
  • Grâce à cette association, le téléski « Marseillais » a vu le jour la même année.
  • Dès 1953, le chalet Gaillard est bâti, puis de 1955 à 1960, un autre hôtel et un snack bar sont construits.
  • En 1962 est installé le téléski de « La Sapie ».
  • En 1986, sous l'impulsion de Messieurs Bernard Givaudan, Marcel Blanc et René Serres, respectivement Maire de Gap, Manteyer et La Roche des Arnauds, un nouveau Syndicat Intercommunal à Vocation Unique (SIVU) est créé, une remise à neuf des installations existantes et la construction de trois nouvelles remontées « Aiguebelle », « Le Torrent » et « La Corniche » permettent l'accès au Pic de Céüze à 2016 mètres d'altitude.
  • Années 90, une succession d'années de faible enneigement met l'association des trois communes en difficulté.
  • 1996 voit le retrait de la ville de Gap du SIVU et depuis les deux petites communes de Manteyer et La Roche des Arnauds, gèrent au jour le jour la station, avec quelques aides ponctuelles du Conseil Général.
  • Quelques années plus tard l'hôtel « Neige et Soleil » ferme.
  • En 1997, la route qui était une des principales entraves pour le développement de la station, est refaite.
  • L'année 2005 voit le retour d'un enfant du pays, et enfin, d'un projet global d'aménagement.
  • Au printemps 2006, à la veille du commencement des travaux, les communes de Sigoyer et Pelleautier demande une étude sur l'incidence de l'installation de canons à neige pour l'approvisionnement en eau de leur commune.
  • Hiver 2006, le préfet des Hautes-Alpes, après étude de géologie et d'hydrogéologie, donne l'approbation pour le commencement des travaux.
  • Au printemps 2007, à la demande des communes de Sigoyer et Pelleautier, arrêt suspensif du tribunal administratif de Marseille.
  • Mai 2007, décision du Maire de Manteyer de fermer définitivement la station, suite au retrait du repreneur.
  • Juin 2007, création de l'association Céüze Passion, loi 1901, à l'initiative du personnel de la station.
  • Octobre 2007. Suite aux diverses pressions, la mairie de Manteyer décide de continuer l'aventure, la station ouvrira sous la gestion du SIVU de Manteyer et de La Roche des Arnauds.
  • Été 2010, le tribunal administratif de Marseille, concernant l'affaire entre Sigoyer et la Préfecture des Hautes-Alpes, rend son verdict. La commune de Sigoyer est déboutée, la commune de Manteyer pourra si elle le veut réaliser la mise en place de canon à neige.
  • Automne 2010, après de nombreuses années, le bâtiment « Neige et Soleil » est racheté, les nouveaux propriétaires arrivent avec un projet immobilier pour cet immense bâtisse depuis si longtemps fermé.
  • Décembre 2010, un premier canon, en essai, est installé sur la station de Céüze.
  • Hiver 2010, un hiver sec avec un très faible enneigement ne permet pas d'ouvrir la station. Le SIVU décide de lancer la création d'une Délégation de Service Publique...
  • Janvier 2012, le SIVU Manteyer/La Roche signe avec la société Alpes Ski Développement (ASD) une DSP de 12 ans renouvelable.
  • été 2013, la Mairie de Manteyer dénonce la DSP, le SIVU reprend la gestion de la station de Céüze.
  • Année 2013-2014, Le bâtiment de "Neige & Soleil" est racheté. 1/4 du bâtiment est rénové en appartements et fond de commerce. 1 million d'€uros sont investits par l'acquéreur privé...
  • été 2014, le téléski à moteur diesel, le "Marseillais II" est démonté.
  • Automne 2014, le "mur" du TK Marseillais I est remodelé pour facilité un meilleur accès aux skieurs.
  • Automne 2014, La terrasse des caisses et le poste de secours sont rénovés.
  • Hiver 2014-2015, l'école de ski ESF est rouverte par Denis JULLIEN.
  • été 2015, le SIVU est dissous, les compétences de gestion reviennent à la Communauté de Communes Buëch-Dévoluy (CCBD)
  • Année 2015, La CCBD essaye de donner un nouveau souffle à la station, et crée un nouveau logo, un nouveau panneau...
  • Année 2015, Un effort de communication (enfin) est insufflé par la CCBD et l'office de tourisme de Veynes...
  • Année 2016, après une saison sans ouvrir par manque de neige, la CCBD demande une aide à la Région et a l'Etat pour relancer la Station de Céüze pour un projet à 4 millions d'€uros environ...

 

 

Vers le haut